Solidarité pour l’emploi des jeunes : les efforts de village de l’emploi

Village de l'emploi
En 2021, le taux de chômage en France se situe aux alentours de 8.8 % : un pourcentage significatif qui montre la situation de précarité oppressante dans laquelle les jeunes se trouvent depuis un certain nombre d’années. Il est vrai que la crise sanitaire n’a fait qu’aggraver la problématique de l’employabilité, mais cette contrainte ne date pas d’hier. Ainsi, plusieurs organismes se mobilisent afin d’offrir à ces jeunes diplômés la chance d’intégrer le marché du travail et de voir leurs rêves professionnels se réaliser. Dans cet article, nous allons vous expliquer dans quelles mesures le Village de l’emploi a réussi à aider ces jeunes.

Un contrat CDI dès la fin de la formation

Commençons par un petit aperçu sur le Village de l’emploi et son mode de fonctionnement. Il s’agit d’un organisme de formation postuniversitaire destiné aux étudiants qui viennent de décrocher leur diplôme et qui peinent à trouver un emploi à la hauteur de leurs attentes. Cela ne signifie toutefois pas que les employés souhaitant changer de carrière ne peuvent pas y avoir recours. En effet, dans ce centre de formation, les adhérents sont orientés vers la filière dans laquelle ils ont le plus de chances de s’épanouir. Les formateurs accordent une importance capitale aux envies des sujets qui viennent s’inscrire. Ce qui n’est pas étonnant vu que la passion vouée à la profession qu’on exerce est une condition indéniable pour réussir et persévérer.

Par ailleurs, après avoir terminé les 3 à 9 mois de formation, vous n’êtes pas livrés à vous-mêmes. Au Village de l’emploi, les responsables et coachs comprennent que les compétences acquises au cours d’un parcours d’apprentissage ne suffisent pas pour réussir votre insertion professionnelle. Pour cette raison, on vous enlève une épine du pied en vous proposant un poste de qualité dans l’une des entreprises avec laquelle cet établissement a noué une collaboration. Selon Village de l’emploi avis, les lauréats ont tous reçu une offre intéressante sous forme d’un contrat CDI d’une durée minimum de 3 ans.

Passer du savoir au savoir-faire

Les demandeurs d’emploi ignorent que les entreprises ont besoin de recruter de manière régulière, mais qu’ils le font moins souvent que prévu parce qu’ils n’arrivent pas à trouver de profils suffisamment opérationnels. On parle là du décalage entre savoir et savoir-faire. Nombreux sont les postulants avec des diplômes prestigieux et des connaissances théoriques irréprochables. Mais ce que les entreprises ont du mal à trouver, ce sont les candidats capables d’accomplir les actions que leur poste suppose le plus rapidement possible. Les nouveaux recrus doivent souvent être accompagnés par un responsable qui les suit à la trace pour éviter les erreurs irréversibles coûtant à l’entreprise de grandes pertes.

Ainsi, dès qu’ils tombent sur un candidat complètement, ou du moins partiellement, autonome, ils s’y accrochent et font tout pour l’amener à rejoindre leurs équipes. Le Village de l’emploi redouble alors d’effort pour aider ses adhérents à développer ce savoir-faire que les entreprises prisent particulièrement. En regardant de plus près la composition de la formation, vous allez vous rendre compte que la plupart des modules sont menés dans des ateliers. La différence entre un cours et un atelier réside dans l’aspect théorique du premier et pratique du second. Vous comprenez maintenant pourquoi les formés de cet établissement sont plus aptes à réaliser des tâches concrètes dès la fin de leur formation.

L’importance de gérer les supports digitaux

Les supports digitaux ne sont autres que les réseaux sociaux et professionnels ainsi que les applications mobiles. Cette définition est sans doute réductrice, mais elle vous permet de saisir l’essentiel de cette activité devenue primordiale pour le bon fonctionnement de toute entreprise se voulant moderne. La recherche d’emploi devient plus facile lorsque le postulant maîtrise ces outils qui sont désormais considérés comme les leviers d’une campagne marketing gagnante. Comme vous le savez surement, aucune entreprise ne peut désormais atteindre sa cible sans passer par le web.

Véritable mine d’or en termes de clients potentiels, Internet offre aux organismes la possibilité de se faire connaître et se construire une image de marque solide. Au Village de l’emploi, une filière entière est consacrée aux nouvelles technologies. Parmi les conditions d’éligibilité, le candidat doit avoir effectué un apprentissage académique en informatique. Cette formation crée des profils polyvalents qui peuvent exceller dans le domaine de la programmation par exemple tout en étant d’une aide incontestable en ce qui concerne le web marketing et le déploiement d’une campagne digitalisée en bonne et due forme.

Trouver un emploi par ses propres moyens

Comme le dit si bien le philosophe chinois Confucius : « Mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson. » Au Village de l’emploi, vous avez l’avantage d’avoir les 2 : un poisson et une canne-à-pêche. En d’autres termes, les adhérents reçoivent systématiquement un contrat CDI dès la fin de leur formation. De plus, ils sont formés pour construire leur propre dossier de candidature. Cela leur donne une autonomie supplémentaire qui leur permet de voler de leurs propres ailes. Le module dédié aux techniques de recherche d’emploi s’articule sur 3 parties : le CV, la lettre de motivation et l’entretien d’embauche. Si chacun de ces volets possède des règles spécifiques, ils conservent un objectif commun : la valorisation des compétences.

Les formateurs ont remarqué que les candidats ont compris que pour réussir toutes les étapes du recrutement, il fallait se mettre en valeur et attirer l’attention des recruteurs vers les qualités qui les distinguent des autres. Le parcours d’apprentissage s’intéresse aux règles formelles puis au contenu du CV et de la lettre. Ces postulants découvrent ensuite les erreurs les plus communes. Dans la majorité des cas, ce relevé les met face à leurs propres limites : ils saisissent alors très vite pourquoi leurs candidatures ont été rejetées ou pire encore, pourquoi elles ont été ignorées. Par ailleurs, les formés bénéficient d’un accompagnement sur-mesure pour se préparer à l’entretien d’embauche et pouvoir faire bonne figure aux yeux des recruteurs tout en conservant une authenticité très appréciée.

Les compétences managériales

Dans un parcours professionnel réussi, les compétences managériales sont indispensables. Ces qualifications font la différence entre les employés qui restent cloîtrés dans leur premier poste pendant de nombreuses années et ceux qui progressent de manière significative pour leur carrière. Dans cet établissement, on enseigne cette qualité à mi-chemin entre savoir-faire et savoir-être qui peut s’avérer profitable même pour l’insertion professionnelle des jeunes diplômés. Les recruteurs sont très sensibles à ces traits de caractère qui aident le candidat à occuper un poste managérial dès le début.

Pour superviser une équipe, vous devez apprendre à développer une autorité naturelle appelée aussi leadership. Vous ferez un excellent manager si vous parvenez à inspirer plutôt que d’administrer des ordres et d’exercer sur les membres d’une équipe un rapport dicté par votre position hiérarchique. Des coachs repèrent les profils présentant ces atouts et les entrainements à affiner ce savoir-être nécessaire pour avoir une carrière prometteuse.