Les avis prononcés sur le Village de l’Emploi

Village de l'emploi

Le Village de l’emploi est un centre de formation qui s’est vite hissé en têt de liste des établissements les plus réputés de France. Les 4520 lauréats qui ont réussi à booster leur carrière et à se forger une place sur le marché de l’emploi en sont la preuve vivante. Les formations proposées tentent de répondre à toutes les difficultés qui empêchent les jeunes diplômés de trouver un job respectable en dépit de la qualité de leur cursus d’apprentissage. Parmi les problématiques traitées dans cet organisme : l’entretien d’embauche. Nous vous présentons alors, dans cet article, les recommandations trouvées dans les « village de l’emploi avis » et qui vous aideront à faire bonne figure pendant ce moment fatidique.

Se renseigner sur l’entreprise pour fournir des réponses précises

Dans « village de l’emploi avis », les anciens adhérents rapportent que la formation qu’ils ont suivi dans cet établissement leur a montré qu’il fallait rassembler le maximum d’informations possibles sur l’entreprise avant de se rendre à l’entretien d’embauche. Il est clair que cette démarche est nécessaire pour rédiger une lettre de motivation capable de titiller l’intérêt du recruteur. Mais si vous avez évincé cette étape et que votre dossier de candidature a pourtant été accepté, pensez à vous rattraper pendant le rendez-vous. Pour cela, faites une petite recherche sur la toile. Quel que soit le niveau de notoriété de l’entreprise qui vous intéresse, vous n’aurez pas de difficulté à trouver des informations la concernant sur Internet. Tous les organismes professionnels possèdent un site web. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez jeter un coup d’œil du côté des réseaux sociaux en l’occurrence Facebook et LinkedIn. Ne vous encombrez pas avec des détails sans intérêt et concentrez-vous sur l’essentiel comme l’histoire de l’entreprise, son évolution, son idéologie, ses projets les plus récents, ses récompenses, etc. Plus vous serez préparés, plus vois éviterez les silences gênants et les réponses approximatives qui ne vont surement pas jouer en votre faveur. Par ailleurs, nous vous conseillons d’écouter attentivement les questions et remarques du recruteur pour pouvoir y répondre convenablement et renforçant votre candidature au fur et à mesure que l’entretien avance.

Soigner le langage corporel

Au village de l’emploi, on enseigne aux candidats que le langage corporel est encore plus significatif que le langage verbal. Pourtant, les 2 sont étroitement liés et peuvent soit se renforcer soit se déconstruire. Dans un premier temps, les coachs vont vous apprendre à vous défaire des tics et gestuelles qui témoignent d’un manque de confiance. Par exemple, avoir les bras et les jambes croisées est un signe de fermeture et une erreur monumentale que de nombreux postulants commettent. Essayez plutôt de vous tenir droit, sans trop de rigidité non plus, en ayant les bras relâchés. Ne soyez ni affaissé sur la chaise ni trop raide. En faisant attention à vos gestes, vous parviendrez à éliminer ceux dénotent un problème d’aise dans le milieu professionnel, sachant qu’il s’agit d’une qualité que les entreprises recherchent. Se toucher les cheveux de manière répétitive, se frotter le nez, se mordre les lèvres, cligner des yeux… Autant de tics qui vont vous porter préjudice surtout si vous postulez pour un job où le contact avec la clientèle est omniprésent. Par ailleurs, les sujets le plus confiants maitrisent l’art de parler avec le corps comme avec les mots sans tomber dans des mimiques ridicules. Autrement dit, vous devez appuyer votre discours avec une gestuelle confiante qui montre au recruteur que vous n’avez aucun problème à prendre la parole en public et à interagir avec autrui.

Se montrer amical et professionnel à la fois

En réalité, la réussite de votre entretien d’embauche dépend de votre comportement qui doit obéir à un bon équilibre entre une tentative de susciter la sympathie de votre protagoniste et à vous montrer professionnel. Essayons d’expliquer ce qu’un rapport amical en entretien d’embauche veut dire. Il s’agit d’amener le recruteur à se sentir à l’aise en votre présence et cela passe, par exemple, par l’échange de sourires et une discussion décontractée. Si vous arrivez à le faire rire, vous aurez réussi l’entretien à 50 %. Ce que vous devez savoir, c’est que la sympathie qui régit les relations personnelles sont au cœur des échanges professionnels. Vous en verrez une illustration parfaite au cours des négociations commerciales. Ainsi, plus votre culture générale est large, plus les sujets que vous pouvez aborder avec le recruteur seront nombreux. Cependant, essayez toutefois de garder une attitude professionnelle en vouvoyant votre protagoniste et en évitant un langage et des sujets familiers même si vous sentez que le courant passe plutôt bien entre vous. Assurez-vous que votre échange reste axé sur le travail. Même les anecdotes évoquées ne doivent pas faire dévier des sujets principaux d’un entretien d’embauche. Au contraire, elles doivent faire valoir vos compétences et votre aptitude à occuper les fonctions qui vous seront assignées.

Jouer faire-play

Il y a une question que le recruteur ne manquera pas de vous poser : « pourquoi avez-vous quitté votre ancien emploi ? ». La réponse donne souvent lieu à des déclarations peu scrupuleuses. En effet, la plupart des postulants vont dénigrer leur ancien employeur. Ils pensent que de cette manière, ils jettent la faute sur lui et montrent une image clean. Ne perdre pas de vue que votre futur employeur peut potentiellement devenir votre ancien employeur. Vous ne serez donc jamais engagé si vous montrez au recruteur un visage peu fiable. Dire du mal de l’ancien organisme dans lequel vous avez exercé sera interprété comme un manque d’éthique qui pourrait pousser les ressources humaines à décliner votre candidature, surtout si d’autres postulants avant vous ont témoigné de qualités humaines plus favorables. Un employé qui n’a aucun problème à critiquer ses collaborateurs risque d’être un membre nocif dans une équipe. Au moment de l’entretien d’embauche, vous serez certes jugés pour vos compétences professionnelles mais vos qualités personnelles auraient un poids tout aussi important.

Préparer les questions à poser

Vous pensez qu’un entretien d’embauche sera ponctué de questions posées par le recruteur ? Vrai ! Mais ce que vous ignorez peut-être, c’est que le responsable des ressources humaines va certainement clôturer l’entretien en vous demandant si vous avez, à votre tour, des questions à poser. Ne prenez pas cette approche comme une colle et préparez-vous à être réactif. Vous pouvez l’interroger sur un élément dont vous avez pris connaissance à propos de l’entreprise et qui vous semble assez flou. Votre question sera interprétée comme une volonté de votre part de connaître l’entreprise en profondeur et de ne laisser aucun point au hasard. L’entreprise sera ravie d’accueillir un nouveau membre qui porte un intérêt aussi pointu à son mode de fonctionnement, son éthique et ses valeurs. Lisez avec attention les missions liées au poste que vous trouverez dans l’offre l’emploi. Ils vont sûrement vous inspirer pour préparer des questions qui portent sur les fonctions qui peuvent vous être confiées. Cela indique à votre protagoniste que vous vous projetez déjà dans le job pour lequel vous postulez.