Le Village d’emploi : une carrière en accéléré

Village d'emploi

Le marché de l’emploi a été profondément touché par l’évolution des technologies. Aux avancées informatiques et digitales s’est ajoutée la rude concurrence qui désormais caractérise tous secteurs d’activité. Pour rester en phase avec les exigences de ce nouvel environnement professionnel, les entreprises se montrent de plus en plus sélectives en recrutant leurs employés. Les jeunes diplômés ont heureusement la chance de pouvoir développer leurs compétences et accélérer leur carrière en s’inscrivant aux formations du Village de l’emploi. Dans cet article, nous allons voir 5 atouts clés que les futurs employés vont pouvoir acquérir.

Compétence 1 : La communication numérique

Le numérique s’est imposé dans tous les domaines entrepreneuriaux et même dans les organismes à but non lucratif. Chaque structure professionnelle ne peut désormais plus fonctionner sans outils informatiques et techniques digitales. Les chefs d’entreprise sont dans une recherche constante de nouveaux candidats, mais leurs exigences sont plus pointues qu’il y a quelques années. Aujourd’hui, si on recrute un informaticien, celui-ci ne doit pas uniquement disposer de compétences techniques. On attend aussi de lui qu’il puisse maîtriser les médias en ligne, la communication digitale étant devenue l’une des qualifications essentielles pour gérer la relation à la clientèle et le marketing de l’entreprise. Voici, de manière plus concrète, les atouts qu’on attend d’un candidat à un poste en entreprise :

  • L’aptitude à rechercher, organiser et synthétiser les données le plus rapidement possible. Le postulant doit être en mesure de bien gérer les informations en choisissant les outils informatiques les plus pertinents.
  • Un état d’esprit critique pour tirer des conclusions personnelles à partir du contenu disponible. Cette distanciation est nécessaire pour créer du nouveau à partir de données anciennes et de le mettre au service de l’entreprise.
  • Une capacité à apprendre et à s’adapter à l’évolution des supports numériques et multimédias afin de fournir une contribution bénéfique à la stratégie de communication.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur www.challenges.fr.

Compétence 2 : Un esprit créatif

La créativité est liée, dans l’imaginaire collectif, au travail artistique. Pourtant, il s’agit d’un atout indispensable dans tous les domaines d’activité. C’est ce qui vous permet de porter un regard neuf sur des situations souvent chargées de difficultés. Une prédisposition naturelle est certes requise pour avoir de l’imagination et savoir trouver les solutions adéquates. Cependant, cette qualification peut être acquise et développée. Cet établissement place alors l’apprentissage de cette compétence au cours de ses formations. Des professeurs créent des modules sur mesure pour permettre aux adhérents de prendre suffisamment de distance par rapport aux problématiques rencontrées. La distanciation les aide à interroger le mode opératoire appliqué pour le perfectionner, rapidité et efficacité devenant les objectifs finaux.

Au cours de la formation, les apprenants développent la capacité à sélectionner les outils les plus performants pour mieux organiser le travail et obtenir le plus de rentabilité possible. Vous l’ignorez peut-être, mais certains équipements techniques ou numériques sont spécialement conçus pour favoriser l’esprit synthétique, analytique et créatif. Cette approche est ainsi placée au service d’une vision globale qui sera atteinte à titre individuel ou collectif. Cela passe par l’expérimentation qui conduit inéluctablement vers des résultats de plus en plus satisfaisants. Ce que peu de jeunes diplômés savent, c’est que l’exécution, même tâtonnante des idées, est un passage obligatoire pour la mise en place d’une stratégie gagnante. La créativité vous donne ainsi une flexibilité réflexive et pratique pour un meilleur rendement professionnel.

Compétence 3 : Un esprit d’initiative

Cet établissement place aussi au cœur de ses formations un apprentissage qui booste l’esprit d’initiative. Cette denrée d’une valeur indicible est généralement ce qui fait la différence entre un candidat à l’embauche standard et un candidat avec un profil prometteur qui lui ouvrirait rapidement les voies de la réussite professionnelle. Cette qualité que vous pouvez désormais acquérir en vous inscrivant à cette formation vous permet de devenir débrouillard et autonome. Vous n’aurez plus à appliquer aveuglément des démarches prédéfinies par des tiers, mais à trouver vous-mêmes les solutions adéquate dès qu’une situation compliquée survient. Reproduire des gestes de manière mécanique ne fait pas de vous un employé apte à occuper un poste à responsabilité.

Au contraire, cet état d’esprit vous contraint à rester bloqué dans des fonctions basiques avec peu de perspectives d’évolution. Par ailleurs, dans certaines situations, vous ne serez pas obligé d’inventer un mode exécutif que personne n’a essayé auparavant. Il vous suffit d’apporter votre touche personnelle à une démarche connue, à l’appliquer en l’adaptant davantage aux exigences de la nouvelle configuration. S’acheminer de la théorie à la pratique passe par la motivation : un moteur incontournable pour tous ceux qui souhaitent accélérer leur carrière et gravir les échelons du succès en minimisant les contraintes. Elle vous apprend que la prise de risque est un dépassement de soi et non un facteur de danger.

Compétence 4 : L’organisation

La formation tend également à créer des profils de candidats à l’embauche qui savent se montrer organisés. Difficile de réussir dans l’univers entrepreneurial si vous n’arrivez pas à répartir les tâches et à identifier les situations où faire appel à un tiers est plus constructif. Même dans un cadre de travail, les distractions ne sont pas rares. Pour rester concentré, vous devez faire preuve davantage d’organisation. Contrairement à ce qu’on peut penser, avoir un planning et le suivre à la lettre est la voie assurée vers plus de liberté. Cette efficacité au travail suppose, dans un premier temps, une gestion optimale du temps.

Vos coachs qui sont des entrepreneurs qualifiés vous apprennent, en se référant à leur expérience, comment tirer le meilleur profit possible de votre journée, semaine et mois. Pour suivre ce cheminement, il faut savoir prioriser les tâches qui vous seront confiées. Vous serez aussi amené à automatiser celles qui se prêtent à ce mode opératoire et à prendre en charge celles qui nécessitent votre intervention personnelle. Cela s’apparente beaucoup au schéma professionnel canonique de la réparation et de la délégation du travail, mais il nécessite plus de compétences que vous ne pouvez le penser. Au fur et à mesure du temps, vous serez capable d’agir de manière quasi-intuitive.

Compétence 5 : La faculté d’adaptation

Comme évoqué plus haut, le numérique a profondément modifié l’image professionnelle et entrepreneuriale. Voilà pourquoi maîtriser tous les axes du travail ne suffit plus. A côté de ces connaissances essentielles, vous devez développer la capacité à vous adapter aux avancées technologiques. Celles-ci vous seront d’un secours indéniable pour remédier à certaines problématiques en faisant une économie de temps bénéfique pour l’entreprise.

En vous inscrivant à ce type de formation, vous allez donc pouvoir développer cette compétence et acquérir une expertise dans des domaines précis comme les systèmes d’information et l’informatique, devenus des facteurs clés pour réussir en entreprise et se voir confier des postes à un très bon niveau hiérarchique. Pour développer votre esprit d’adaptation, on vous apprend à avoir une grande tolérance à l’incertitude afin de rester ouvert aux nouvelles idées et concepts. Pensez à cet atout comme à un muscle que vous allez devoir entraîner que ce soit en formation au Village de l’emploi ou en entreprise dès que vous êtes embauché.